Conscience phonologique à 5 ans (2)

Conscience phonologique à 5 ans (2)

Vidéo : Conscience phonologique à 5 ans (2)
Vidéo : Conscience phonologique à 5 ans (2)
<iframe width="720" height="440" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=113789&taille=360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Conscience phonologique à 5 ans (2)

Vidéo / 2-5 ans, 5-12 ans / Apprentissage scolaire, Littéracie, Conscience phonologique, Communication et langage, Langage expressif, Langage réceptif, Phonologie

Les habiletés métalinguistiques sont essentielles pour le développement de l'émergence de l'écrit. Le concept d'habiletés métalinguistiques correspond à la capacité qu'ont les enfants de « se servir du langage pour réfléchir sur le langage » (Daviault, 2011, p. 189). Chez les enfants d'âge préscolaire, elles se manifestent principalement par la conscience phonologique (Daviault, 2011). Selon Daviault (2011, p. 190), celle-ci est « l'habileté à considérer les mots de la langue indépendamment de leur signification ». Autrement dit, l'enfant est en mesure de comprendre, par exemple, que les mots sont composés de phonèmes (sons) ou de graphèmes (lettres) (Charron, Bouchard et Bégin, 2011; Daviault, 2011; Giasson, 2011; Martinet et Rieben, 2015).

L'évolution de la conscience phonologique se fait en deux temps en fonction du matériel manipulé et du niveau de traitement de l'information (Giasson, 2011; Martinet et Rieben, 2015). Chez les enfants du préscolaire (services de garde et maternelle), ce traitement est plutôt intuitif et relève davantage du jeu que d'une manipulation consciente. Il faut parler alors de sensibilité phonologique, plutôt que de conscience phonologique (Giasson, 2011). Ainsi, les enfants seront capables de scander les syllabes d'un mot ou de déterminer si deux mots riment, ou encore, s'ils commencent par un même son (Daviault, 2011; Giasson, 2011; Martinet et Rieben, 2015).

Progressivement, vers la fin de la maternelle, les enfants manieront consciemment l'information et pourront produire des rimes par eux-mêmes, par exemple (Giasson, 2011 ; Martinet et Rieben, 2015). Pour plus de détails, consultez le texte théorique : [hyperlien Apprentissage de la lecture chez les enfants de 4 à 7 ans].

Dans cette vidéo, on tente d'évaluer la sensibilité phonologique. Pour ce faire, Danielle, 5 ans, doit nommer l'objet illustré sur l'image présentée par l'adulte. Devant elle, il y a neuf autres images. Elle doit repérer l'image dont le nom de l'objet « rime » avec le nom de la première image présentée.

La première image que l'adulte montre représente un ballon et Danielle choisit l'image avec un chapeau. Lorsque l'adulte lui demande si le mot « ballon » se termine avec le même son que le mot « chapeau », Danielle répond que oui. L'adulte lui présente une image de « chien » et Danielle montre l'image du « chat » qui est devant elle. Finalement, pour la dernière étape avec une image de « bateau », elle identifie la bonne image, soit celle du « chapeau ». La sensibilité phonologique de Danielle est toujours en développement.

Références

Charron, A., Bouchard, C. et Bégin, C. (2011). « Le développement du langage, de la lecture et de l'écriture de 6 à 9 ans ». Dans C. Bouchard et N. Fréchette (dir.), Le développement global de l'enfant de 6 à 12 ans en contextes éducatifs (p. 433-490). Québec, Québec : PUQ.

Daviault, D. (2011). L'émergence et le développement du langage chez l'enfant. Montréal, Québec : Chenelière éducation.

Giasson, J. (2011). La lecture. Apprentissage et difficultés. Saint-Laurent, Québec : Gaëtan Morin éditeur.

Martinet, C. et Rieben, L. (2015) L'apprentissage initial de la lecture et ses difficultés. Dans M. Crahay et M. Dutrévis (dir.), Psychologie des apprentissages scolaires (2e éd., p. 257-294). Louvain-la-Neuve, Belgique : de Boeck supérieur.

Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) (2006). Programme de formation de l'école québécoise. Québec, Québec : MELS.

Références

Charron, A., Bouchard, C. et Bégin, C. (2011). « Le développement du langage, de la lecture et de l'écriture de 6 à 9 ans ». Dans C. Bouchard et N. Fréchette (dir.), Le développement global de l'enfant de 6 à 12 ans en contextes éducatifs (p. 433-490). Québec, Québec : PUQ.

Daviault, D. (2011). L'émergence et le développement du langage chez l'enfant. Montréal, Québec : Chenelière éducation.

Giasson, J. (2011). La lecture. Apprentissage et difficultés. Saint-Laurent, Québec : Gaëtan Morin éditeur.

Martinet, C. et Rieben, L. (2015) L'apprentissage initial de la lecture et ses difficultés. Dans M. Crahay et M. Dutrévis (dir.), Psychologie des apprentissages scolaires (2e éd., p. 257-294). Louvain-la-Neuve, Belgique : de Boeck supérieur.

Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) (2006). Programme de formation de l'école québécoise. Québec, Québec : MELS.

Auteur(s): 

Nathalie Fréchette et Paul Morrissette

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2018-04-10

Mots-clés: