Déroulement harmonieux d'un jeu à règles à 5 ans (3)

Déroulement harmonieux d'un jeu à règles à 5 ans (3)

Vidéo : Déroulement harmonieux d'un jeu à règles à 5 ans (3)
Vidéo : Déroulement harmonieux d'un jeu à règles à 5 ans (3)
<iframe width="720" height="440" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=113914&taille=360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Déroulement harmonieux d'un jeu à règles à 5 ans (3)

Vidéo / 2-5 ans, 5-12 ans / Développement social et affectif, Comportement prosocial, Habilité sociale, Régulation des émotions, Jeu, Jeu à règles, Relation avec les pairs

Les jeux à règles, mettant en cause souvent plus de deux partenaires et exigeant plus de cohésion, deviendront plus fréquents au début de la période scolaire (Fabes, Martin et Hanish, 2009). Jusqu'à 3-4 ans, il s'agit surtout de jeux où le gagnant est déterminé par le hasard (par exemple, le jeu des serpents et échelles); par la suite, les jeux deviendront plus complexes et impliqueront un minimum de stratégie (Ferland, 2013).

Parmi les habiletés à acquérir pendant la période préscolaire, il y a, par exemple, les suivantes : exprimer des émotions positives (comme sourire), porter attention aux autres, partager, respecter le principe du tour de jeu et communiquer adéquatement lors de l'énoncé des règles de jeu. Toutes ces habiletés favorisent les interactions avec les pairs pendant la période préscolaire (Fabes, Martin et Hanish, 2009).

Dans leur synthèse des travaux sur la socialisation des enfants d'âge scolaire, Rubin, Coplan, Chen, Bowker et McDonald (2011) listent des comportements et attitudes qui sont corrélés avec le fait d'être apprécié des pairs, tels qu'être capable d'entamer et de maintenir des relations positives, de s'affirmer et de faire preuve de leadership d'une manière respectueuse, d'adopter la façon de faire d'un groupe au moment de s'y joindre, d'éviter d'attirer l'attention sur soi d'une façon non désirée, de ne pas interrompe les activités déjà en cours, de ne pas seulement se concentrer sur soi ou sur ses désirs.

Par ailleurs, la régulation des émotions, tout comme leur compréhension, constitue un avantage pour les enfants dans leurs relations avec autrui. Une bonne régulation est corrélée avec la facilité à s'intégrer à un groupe, à se faire des amis ou à résoudre des conflits (Coutu, Bouchard, Émard et Cantin, 2012).

Pour plus de détails, consultez le texte théorique suivant : [Le développement de la socialisation chez les enfants de 3 à 7 ans - Mettre hyperlien ici].

Dans cette vidéo, on voit trois enfants jouer à Piou-Piou, un jeu qui consiste à piger et jouer des cartes pour arriver à produire trois poussins. Ce jeu fait une bonne place au hasard, mais implique aussi un peu de stratégie : on peut voler les cartes des autres ou se défendre des tentatives de vol des autres joueurs.

La partie commence ici avec une courte discussion pour savoir dans quel ordre se feront les tours de jeu. Un des enfants, Gustave, accepte d'être le dernier à pouvoir jouer. À de nombreuses reprises, les enfants discuteront à nouveau pour s'assurer que ce tour de jeu est bien respecté (surtout qu'ils fonctionnent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, ce qui semble les embrouiller à quelques reprises).

Il n'y a pas d'égocentrisme, de disputes ni de décrochage. Les enfants acceptent sans se plaindre de se faire voler certaines de leurs cartes même si c'est désavantageux pour eux et qu'on peut parfois deviner leur déception. Il y a donc un bon contrôle des émotions. Le jeu se déroule avec application et concentration. Les membres du groupe manifestent donc plusieurs habiletés, en particulier une communication verbale claire, permettant de bien fonctionner avec les pairs. 

Références 

Bukowski, W. M., Motzoi, C. et Meyer, F. (2009). Friendship as process, function, and outcome. Dans K. H. Rubin, W. M. Bukowski et B. Laursen (dir.), Handbook of peer interactions, relationships and groups (p. 217-231). New York, NY : The Guilford Press.

Coutu, S., Bouchard, C., Émard, M.-J. et Cantin, G. (2012). Le développement des compétences socioémotionnelles chez l’enfant. Dans J.-P. Lemelin, M. Provost, G. M. Tarabulsy, A. Plamondon et C. Dufresne (dir.), Développement social et émotionnel chez l’enfant et l’adolescent, les bases du développement (p. 137-183). Québec, Québec : Presses de l’Université du Québec.

Fabes, R. A., Martin, C.-L. et Hanish, L. D. (2009). Children’s behaviors and interactions with peers. Dans K. H. Rubin, W. M. Bukowski et B. Laursen (dir.), Handbook of peer interactions, relationships and groups (p. 45-62). New York, NY : The Guilford Press.

Ferland, F. (2013). Le monde des jouets et des jeux, de 0 à 12 ans. Montréal, Canada : Éditions du CHU Sainte-Justine.

Rubin, K. H., Coplan, R., Chen, X., Bowker, J. et McDonald, K.L. (2011). Peer relationships in childhood. Dans M. H. Bornstein et M. E. Lamb (dir.), Developmental science: An advanced textbook (6e éd., p. 519-570). New York, NY : Psychology Press.

Auteur(s): 

Nathalie Fréchette et Paul Morrissette

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2018-04-23

Mots-clés: