Développement du langage : facettes et composantes

Développement du langage : facettes et composantes

Développement du langage : facettes et composantes

Texte théorique / 0-2 ans, 2-5 ans, 5-12 ans / Communication et langage, Langage expressif, Langage réceptif, Phonologie, Syntaxe

Le langage est un aspect fascinant du développement de l’enfant. Pour bien comprendre son évolution, il est important de savoir que le langage comprend deux facettes. La première est le langage réceptif ou la compréhension des mots. La deuxième est le langage expressif ou la production des mots. Le langage réceptif précède le langage expressif. Autrement dit, l’enfant comprend les mots avant d’avoir la capacité de les produire (Boyd et Bee, 2017; Bouchard, 2008; Daviault, 2011; Papalia et Martorell, 2018).

Le langage comprend cinq composantes qui se développent simultanément durant l’enfance. Tout d’abord, il y a la phonologie, soit l’utilisation des sons. En français, il y a 36 unités de son, que l’on nomme phonèmes. L’enfant apprend ces sons, commence par les utiliser individuellement, puis les combine pour finalement former des mots (Bouchard, 2008; Daviault, 2011; Otto, 2006; Papalia et Martorell, 2018).

Le sens que l’on donne au mot est la composante sémantique. Tout au long de son développement, l’enfant apprend à associer les mots à des objets, des personnes, des réalités, des concepts (Bouchard, 2008).

Progressivement, il combinera des mots pour former des phrases. Pour y arriver, il devra utiliser la syntaxe et mettre les mots dans un certain ordre afin que son message soit compris par les autres. Chaque langue possède ses propres règles syntaxiques (Bouchard, 2008; Cloutier, 2005; Daviault, 2011; Papalia et Martorell, 2018). La morphologie est aussi utile dans la construction des phrases. Cette composante renvoie aux formes que prennent les mots : singulier, pluriel, temps de verbe, etc. (Bouchard, 2008; Cloutier, 2005; Daviault, 2011; Otto, 2006).

La dernière composante est la pragmatique ou l’usage des mots en fonction du contexte social. Les normes sociales entourant le langage ne sont pas toutes explicites. Les tours de parole, les intentions de communication, le langage non verbal sont tous des éléments de la pragmatique que l’enfant apprendra grâce aux interactions verbales qu’il aura avec les membres de son environnement (Bouchard, 2008; Cloutier, 2005; Otto, 2006; Papalia et Martorell, 2018).

Références

Bouchard, C. (2008). Je communique : le développement du langage et de la littéracie de 0 à 3 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Boyd, D. et Bee, H. (2017). Les âges de la vie (5e éd.). Saint-Laurent, Québec : ERPI.

Cloutier, R. (2005). Langage et culture. Dans R. Cloutier, P. Gosselin et P. Tap, Psychologie de l'enfant (2e éd.). Montréal, Québec : Gaëtan Morin éditeur-Chenelière éducation.

Daviault, D. (2011). L’émergence et le développement du langage chez l’enfant. Montréal, Québec : Chenelière éducation.

Otto, B. (2006). Language development in early childhood (2e éd.). Colombus, OH : Pearson Merrill Prentice Hall.

Papalia, D. et Martorell, G. (2018). Psychologie du développement de l’enfant (9e éd.). Montréal, Québec : Chenelière Éducation.

Auteur(s): 

Nathalie Fréchette, Paul Morissette

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2018-08-20

Mots-clés: