Lecteur débutant (5)

Lecteur débutant (5)

Vidéo : Lecteur débutant (5)
Vidéo : Lecteur débutant (5)
<iframe width="560" height="440" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=61527&taille=360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Lecteur débutant (5)

Vidéo / 5-12 ans / Apprentissage scolaire, Littéracie, Compréhension de texte, Lecture, Communication et langage, Langage expressif, Langage réceptif, Syntaxe

C'est en 1re année que les enfants commencent l'apprentissage formel de la lecture, qui renvoie à « l'habileté à identifier de mots par le décodage, par la reconnaissance globale, à lire de façon fluide et à comprendre un texte » (Charron, Bouchard et Bégin, 2011, p. 262). Au préscolaire et au premier cycle du primaire, on retrouve trois catégories de lecteurs : 1) lecteur en émergence; 2) apprenti lecteur; 3) lecteur débutant (Giasson, 2011). 

Vers la fin de la 1re année, l'enfant est devenu un lecteur débutant (Giasson, 2011). Il peut lire de façon autonome et arrive à décoder plusieurs mots rapidement, ce qui favorise sa compréhension des textes (Daviault, 2011 ; Giasson, 2011 ; Sousa, 2009). Bien que la lecture soit plus fluide qu'à l'étape précédente, il arrive que certains mots ne soient pas reconnus et que l'enfant doive les décoder, ce qui peut rendre la lecture hésitante par moments (Giasson, 2011). 

Au fur et à mesure que l'enfant apprend à lire, il se construit un lexique orthographique. Constitué des mots fréquents dans la langue d'usage, ce lexique lui permet de les reconnaitre rapidement sans réaliser de décodage (Charron, Bouchard et Bégin, 2011; Giasson, 2011; Martinet et Rieben, 2015). Ce faisant, il consacre ses ressources attentionnelles et mnésiques aux nouveaux mots qu'il rencontre, ce qui l'aide à lire de façon fluide et à comprendre le texte (Charron, Bouchard et Bégin, 2011; Giasson, 2011; Martinet et Rieben, 2015). D'après Giasson (2011), pour entrer dans le lexique de l'enfant, le mot doit être lu entre 3 et 8 fois et sa signification doit être connue. Pour plus de détails, consultez le texte Apprentissage de la lecture chez les enfants de 4 à 7 ans

Nolan, qui est âgé de 6 ans, écoute l'histoire de Ronron le chat. Il nous montre qu'il comprend l'histoire et ce que vit le personnage. Dans cet extrait du texte, Ronron a peur parce qu'un vampire mange une soupe au chat. Nolan dit qu'il comprend pourquoi le personnage a peur. Lorsqu'on lui demande de s'expliquer, il répond : « Une soupe au chat, ça doit pas être bon. Pis lui, y'a peut-être peur d'aller dedans! »

Références 

Charron, A., Bouchard, C. et Bégin, C. (2011).  Le développement du langage, de la lecture et de l'écriture de 6 à 9 ans. Dans C. Bouchard et N. Fréchette (dir.), Le développement global de l'enfant de 6 à 12 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : PUQ.

Daviault, D. (2011). L'émergence et le développement du langage chez l'enfant. Montréal, Québec : Chenelière éducation.

Giasson, J. (2011). La lecture. Apprentissage et difficultés. Saint-Laurent, Québec : Gaëtan Morin éditeur.

Martinet, C. et Rieben, L. (2015) L'apprentissage initial de la lecture et ses difficultés. Dans M. Crahay et M. Dutrévis (dir.), Psychologie des apprentissages scolaires (2e éd.). Louvain-la-Neuve, Belgique : de Boeck supérieur.

Sousa, D. A. (2009). Un cerveau pour apprendre à lire. Saint-Laurent, Québec : Chenelière éducation.

Auteur(s): 

Nathalie Fréchette et Paul Morissette

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2011-11-04

Mots-clés: