Pédiatrie sociale : atelier de stimulation du langage

Pédiatrie sociale : atelier de stimulation du langage

<iframe width="560" height="440" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=61509&taille=360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Pédiatrie sociale : atelier de stimulation du langage

Vidéo / 0-2 ans / Communication et langage, Comportements référentiels, Langage expressif, Pédiatrie sociale, Activités, Interaction avec les adultes

La pédiatrie sociale en communauté vise à soutenir les enfants et les familles à risque ou en situation de vulnérabilité. Elle a comme valeurs la confiance, le respect et la proximité. En utilisant ces dernières, il est possible d’assurer une action efficace de tous les intervenants, professionnels, communautaires et familiaux, sur la trajectoire de développement des enfants dans un concept de responsabilité commune partagée (Fondation du Dr Julien, 2018).

Parmi les stratégies au cœur de la pédiatrie sociale en communauté, il y a la méthode A.P.C.A., qui repose sur les quatre éléments suivants (Fondation du Dr Julien, 2018) :

  1. Apprivoiser : les enfants et leur famille afin de développer une relation de confiance avec eux.
  2. Partager : l’information, les valeurs, les problématiques vécues par les enfants et leur famille afin de mieux comprendre ce qui se passe avec l’enfant sur le plan tant développemental que  comportemental.
  3. Comprendre : les besoins particuliers de chacun des enfants, ainsi que les attentes de leurs parents et de l’intervenant pour que toutes les actions mises en place fonctionnent et soient dans l’intérêt supérieur de l’enfant.
  4. Agir : afin de mobiliser l’enfant, sa famille et sa communauté dans les actions qui seront mises en place pour favoriser un développement harmonieux de l’enfant.

Le projet que nous avons exploré pour le site était soutenu par AED et se nommait Bébé kangourou. En gros, il s’agissait d’un soutien intensif et continu s’adressant aux familles vivant dans des conditions difficiles. Ces conditions sont telles qu’elles rendent ardue la construction de liens parents-enfants et mettent parfois en péril la garde de l’enfant par les parents (Julien et Sioui Trudel, 2009). L’atelier de stimulation du langage qu’on peut observer dans la vidéo fait partie des activités du projet Bébé kangourou. Pour plus de détails voir le texte Pédiatrie sociale en communauté.

Eugénie, la personne responsable de l'atelier, explique aux deux mères présentes qu'elle veut leur proposer deux exercices à faire à la maison pour favoriser le langage et la communication chez leurs enfants. Il s'agit de provoquer des demandes chez les enfants en plaçant des objets intéressants hors de leur portée. Eugénie commence par demander aux deux mères de décrire comment leurs enfants font habituellement leurs demandes. Puis le premier exercice a lieu : un objet est placé dans un contenant transparent, et les enfants doivent communiquer leur désir d'avoir de l'aide pour le récupérer.

Le deuxième exercice est ensuite effectué : toujours dans le but de provoquer des demandes, des objets sont placés à des endroits inaccessibles pour les enfants. Eugénie fait ensuite un résumé des comportements communicatifs employés par les enfants : tendre les mains, aller vers les adultes, regarder les adultes dans les yeux. Elle explique aussi comment obtenir l'attention des enfants, précise la durée de l'exercice et insiste sur la nécessité de répondre aux demandes des enfants.

Pour terminer, une discussion a lieu concernant l'utilisation du « parler bébé » quand on s'adresse aux jeunes enfants. Eugénie explique qu'on peut utiliser une intonation très expressive avec les bébés, mais qu'on doit essayer de garder un vocabulaire correct. Plusieurs points caractéristiques de la pédiatrie sociale peuvent être observés pendant la vidéo. À plusieurs reprises, Eugénie part de l'expérience personnelle des mères avant de faire un exercice ou de donner une explication. Elle leur donne donc la parole et écoute sans juger ce qu'elles ont à dire. Ceci lui permet aussi de comprendre la situation propre à chaque enfant. Cela correspond à une attitude de l'approche de la pédiatrie sociale, soit l'absence de jugement des gens aidés et la nécessité de tenir compte de ce qu'ils vivent dans leur milieu. Aussi, les mères doivent s'approprier les exercices pratiqués lors de la rencontre et continuer à les faire lorsqu'elles seront de retour à la maison. Le but est donc d'outiller les parents pour qu'ils puissent appliquer ces principes dans leur milieu réel.

Finalement, il est possible de voir la construction de liens entre les familles qui participent à l'atelier, les mères interagissant fréquemment avec les bébés des autres. Il se crée donc une communauté préoccupée de l'éducation des enfants, ce qui est caractéristique de la pédiatrie sociale. Enfin, on retrouve dans ces deux exercices plusieurs aspects du langage traités ailleurs sur ce site : le développement de la communication référentielle par les gestes avant l'apparition de la parole, l'importance de l'activité de lecture de livres, l'augmentation progressive de la longueur des combinaisons de mots employés par les enfants. Pour plus de détails, voir le texte sur le Développement du langage de 0 à 2 ans.

Références  

Fondation du Dr Julien (2018). Repéré à http://www.fondationdrjulien.org 

Julien, G. et Sioui Trudel, H. (2009). Tous responsables de nos enfants : un appel à l’action. Montréal, Québec : Bayard Canada

Auteur(s): 

Nathalie Fréchette et Paul Morissette

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2011-11-04

Mots-clés: