Saisie de petits objets par Liliane à 9 mois

Saisie de petits objets par Liliane à 9 mois

<iframe width="560" height="440" allowtransparency="true" src="http://monde.ccdmd.qc.ca/video/?id=61591&taille=360" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Saisie de petits objets par Liliane à 9 mois

Vidéo / 0-2 ans / Développement sensoriel et moteur, Motricité fine, Préhension

La capacité à atteindre avec un certain succès un objet par soi-même est présente vers 3-4 mois, mais ces gestes sont encore maladroits et imprécis. L’objet est souvent heurté par les mains plutôt que saisi. Il faut attendre vers 8-9 mois pour que l’objet soit plus souvent saisi du premier coup que d’abord touché avant d’être saisi (Fagard, 2000).

Le tracé de la main devient progressivement plus fluide et direct. On observe une diminution du nombre d’accélérations et de changements de vitesse au cours du geste d’approche à mesure que le bébé vieillit (Lehalle et Mellier, 2005).

De même, dans les premières saisies de 4 mois, l’ouverture de la main en fonction de la taille des objets se fait après le contact avec ceux-ci. L’ouverture de la main en fonction de la grosseur de l’objet pendant le geste d’approche ne sera présente qu’à partir de 9 mois (Fagard, 2000).

Par ailleurs, la précision de la prise d’objets par le bébé suit l’évolution suivante. Jusqu’à 6 mois, les objets sont saisis de façon palmaire, c’est-à-dire en utilisant surtout la paume de la main et sans opposition du pouce aux autres doigts. Cette prise fonctionne pour de gros objets, mais le bébé ne dispose pas de prise efficace pour de petits objets.

Puis, progressivement, les objets pourront être saisis de façon radio-digitale, c’est-à-dire sans avoir à utiliser la paume de la main, et en opposant les doigts au pouce.

Finalement, vers 9 mois, l’enfant utilise de plus en plus souvent la pince digitale, soit l’opposition pouce-index, pour saisir de petits objets (Paoletti, 1999).

Bien que cette évolution classique soit connue depuis longtemps, des recherches plus récentes montrent qu’avec des objets de formes et de tailles particulières, on peut parfois observer des prises digitales dès l’âge de 4 mois (Cadoret et Fréchette, 2008). On peut quand même conclure que la capacité à utiliser la prise digitale augmente avec l’âge (Fagard, 2000).

Pour une description plus détaillée de l’évolution de la préhension, voir le texte Développement de la préhension de la naissance à 2 ans.

Dans cette vidéo, on peut voir Liliane saisir un petit objet en utilisant la pince digitale. Ceci est prévisible, puisqu'elle a atteint 9 mois. Par contre, on peut noter une amélioration entre la première séquence à 9 mois et la suivante deux semaines plus tard, possiblement par effet de pratique. À 9 mois, Liliane a besoin de plusieurs essais pour réussir et elle utilise un peu le côté de l'index pour coincer l'objet. À 9 mois, elle réussit du premier coup et elle utilise l'extrémité de son index, comme le ferait un adulte.

Références

Alexander, R., Boehme, R. et Cupps, B. (1993). Normal development of functionnal motor skills. The first year of life. San Antonio, TX : Therapy Skill Builders.

Bly, L. (1994). Motor skills acquisition in the first year. An illustrated guide to normal development. San Antonio, TX : Therapy Skill Builders.

Cadoret, G et Fréchette, N. (2008). Je bouge : Le développement psychomoteur de 0 à 3 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Cloutier, R., Gosselin, P. et Tap, P. (2005). Psychologie de l'enfant (2e éd.). Montréal, Québec : Gaëtan Morin éditeur-Chenelière éducation.

Fagard, J. (2000). Le développement des habiletés manuelles. Dans J. Rivière, Le développement psychomoteur du jeune enfant. Idées neuves et approches actuelles. Marseille, France : Solal éditeur.

Lehalle, H. et Mellier, D. (2005). Psychologie du développement : enfance et adolescence, cours et exercices (2e éd.). Paris : Dunod.

Paoletti, R. (1999). Éducation et motricité de l’enfant de deux à huit ans. Montréal, Québec : Gaëtan Morin.

Piek, J.P. (2006). Infant motor development. Champaign, IL : Human Kinetics.

Rivière, J. (2000). Le développement psychomoteur du jeune enfant : idées neuves et approches actuelles. Marseille, France : Solal éditeur.

Auteur(s): 

Nathalie Fréchette et Paul Morissette

Ayant(s) droit: 

CCDMD

Date de parution ou dernière mise à jour: 

2011-11-04

Mots-clés: